Refait consiste en la reconstitution exacte, la captation et le montage d’une séquence de match issue de l’histoire du football. La séquence a comme cadre l’espace urbain de Villeurbanne. Il s’agit donc de décaler le cadre “naturel” du jeu de foot pour le remplacer par celui des aménagements de la commune. Chaque plan de la séquence prend place sur un où plusieurs lieux; la continuité de l’action sera assurée par le montage. Les lieux choisis sont donc les laboratoires d’une appropriation inhabituelle bien que temporaire de l’espace.

Le choix de la séquence à reproduire s’est portée sur les prolongations du match de coupe du monde France Allemagne joué à Séville en 1982. Ce match reste un moment dramatique d’une intensité rare dans l’histoire du sport, comme l’énonce Pierre Louis Basse dans son ouvrage Séville1982 qui est consacré entièrement au sujet : « Séville est à part. Moi, je le range définitivement dans le musée imaginaire du football. Dans cinquante ans, les enfants s’en donneront encore à cœur joie. Ils se bousculeront devant les images, afin d’observer ce qu’une défaite peut avoir de grandiose lorsque le champ de bataille est à la hauteur […]. D’une certaine façon, Séville n’est même plus un rendez-vous manqué. C’est un combat figé dans l’histoire du sport. »
Le dernier quart d’heure des prolongations de ce match ont été reproduites à Villeurbanne au mois de juillet 2009.

Projet porté par Pied la Biche dans le cadre de la résidence EnCourS (résidence portée par le collectif KompleXKapharnaüm )

About these ads